QI GONG MEDICAL ou WAI QI LIAO FA (ou aucun des deux)?

QI GONG MEDICAL ou WAI QI LIAO FA (ou aucun des deux)?

J’ai des personnes qui me demandent pourquoi je n’utilise pas ou plus le terme « Wai Qi Liao Fa » et même les praticiens de cette pratique à l’étranger sont offusqués quand on leur explique les raisons.

Pour ceux qui s’interrogent, je vais reprendre un article que j’avais fait il y a quelques mois et que je n’avais pas remis sur la nouvelle version du blog.

A l’origine ça devait être « une page » de présentation  sur une de mes pratiques thérapeutiques. Je souhaitais la publier sur le blog pour faire connaître cette pratique qui reste assez « marginale ».

Elle devait s’intituler « QI GONG MEDICAL ou WAI QI LIAO FA » avec 4 parties:

  1. A quoi ça sert?
  2. Dans quel cas?
  3. Comment?
  4. Wai Qi Liao Fa, qu’est-ce que ça veut dire?

Je devais la publier cette semaine mais dimanche matin, j’ai reçu ce message sur Messenger:

« …vous utilisez le terme de Wai Qi Liao Fa …ce titre a été déposé à l’INPI le 06 Juin 2005…renouvelé pour 10 ans de plus…le 01 Juin 2015. si vous le souhaitez, vous trouverez son enregistrement sous le numéro 05 3 364 482

vous n’avez donc pas la possibilité d’utiliser le terme de Wai Qi LIAO FA. Je compte sur vous pour trouver une solution pour régler cette irrégularité »

En temps normal, un dimanche matin au réveil, j’aurai répondu:

 

 Merci pour cette information. J’utilise ce terme dans le cadre de mon activité professionnelle. Ma pratique en chinois s’appelle « 外 氣 療 法 »  en pinyin Wài Qì Liáo Fǎ  donc la prononciation est Wai Qi Liao Fa.

En ce qui me concerne, j’estime qu’aucun mot ou expression chinoise ne peut être interdit à l’utilisation sous prétexte qu’il soit déposé à l’INPI ou je ne sais où… » (J’aimerai bien savoir ce que pensent les chinois de ce genre de pratique…).

J’en aurai donc fait qu’à ma tête: continuer à l’utiliser. Mais dans ce cas c’était un peu plus compliqué.

Le message venait d’une de mes anciennes profs de Médecine Chinoise. Elle a utilisé mon pseudo facebook pas très parlant : Waiqi Liaofa, elle ne savait donc pas à qui elle s’adressait.

Après une brève réponse, lui rappelant que j’étais un de ces anciens élèves, elle me passe un coup de fil.

Avant de continuer je vais faire un petit flash-back; oui je sais: deux flash-back sur trois articles, c’est RETOUR VERS LE FUTUR que j’aurai dû appeler ce blog, mais à tous les coups le nom est déjà déposé à l’INPI  😉

On remonte à l’été 2003, mon école axait  l’enseignement sur l’Acupuncture, le Tui Na et la Pharmacopée mais rien sur le Qi Gong. A la fin de l’année, des ateliers étaient organisés pour présenter différents thèmes autour de la Médecine Chinoise.

L’un d’entre eux était consacré au Wai Qi Liao Fa, le traitement par émission de Qi; une de nos enseignantes, nous présentait cette discipline qu’elle enseignait dans son école de Qi Gong.

Nous avons visionné un film tourné à l’Institut de Qi Gong de Shanghai – une partie du film – ici.

Le professeur Dong Miaocheng intervient sur une patiente d’une trentaine d’années atteinte d’anorexie et de ptôses d’organes.

On nous explique que le professeur a travaillé préalablement en Tui Na sur le dos, les lombes et les jambes de la patiente pour détendre  le corps et l’esprit et pour la préparer au travail spécifique du Qi Gong.

La patiente est au milieu d’une pièce et le professeur Dong, situé à plus de deux mètres d’elle, forme avec ses doigts ce qu’on appelle les doigts-épée qu’il dirige vers elle.

Après quelques mouvements de bras la patiente se met à bouger puis tourner sur elle-même.

Professeur Dong effectuant un soin en Qi Gong Médical avec les « doigts épée » (tiré du site de l’institut Xin’An)

C’était comme si le professeur Dong agissait sur sa patiente via des fils à la manière d’un marionnettiste.

Au bout d’une vingtaine de minutes, le professeur reprend un contact « physique » avec sa patiente en lui massant rapidement les épaules et en brossant les bras…. Le soin était fini.

Dans une autre vidéo (- ici )  le professeur Dong s’occupe  d’une autre patiente. Elle est assise sur un tabouret, le professeur placé derrière elle fait des gestes avec ses mains et la patiente se met aussitôt à bouger d’avant en arrière, d’abord sur de petites amplitudes puis sur de plus grandes en fonction des mouvements du professeur. Ils se connaissent depuis plusieurs années, chacun sait ce qu’il a à faire et ça va plus vite  😉

Séance de Qi Gong Médical sur une patiente assise (tiré du site de l’institut Xin’An)

Après le soin, la patiente était rayonnante puis ils sont partis mangé du homard!

Cette gestuelle me semblait naturelle et très familière, comme si je comprenais chaque geste exécuté par le professeur Dong.

« A partir de ce jour, le Wai Qi  Liao Fa était devenu mon objectif !  »

J’ai appris que le professeur Dong n’était pas issu des Universités de Médecine Chinoise. Il avait d’abord appris avec son père qui pratiquait les arts martiaux puis tout seul.

Il a été envoyé pendant plusieurs années dans un laogai, un camp de « rééducation par le travail », l’équivalent du goulag soviétique. Et c’est là-bas qu’il a développé son Qi. Une fois ce passage difficile, il a continué à se former auprès de maîtres de Qi Gong.

Cette GRANDE parenthèse  étant fermé, on en revient à l’appel téléphonique.

Mon ancien professeur m’explique qu’elle avait déposé le nom à l’INPI pour protéger la pratique du Wai Qi Liao Fa contre les dérives des personnes qui faisaient n’importe quoi.

Ce que je peux comprendre. Je suis d’accord sur le fond mais pas sur la forme.

Elle m’a aussi répété que je ne pouvais pas utiliser ce terme…

Chaque enseignant que j’ai eu utilisait un terme différent mais c’est le premier que j’ai entendu et adopté. Je ne suis pas le seul non plus à l’utilisé en France comme à l’étranger, en Chine bien sûr mais aussi en Italie, en Argentine… Dans les pays anglo-saxons on parle de Medical Qi Gong donc la question ne se pose pas.

Bon, juste comme ça entre nous, ça m’est complètement égal le nom qu’on donne à cette pratique, c’est comme les viennoiseries, on parle de pain au chocolat en France et en Suisse, de couque au chocolat en Belgique ou de chocolatine dans le sud de la France et au Canada. Au final, c’est la même chose!

Même si je n’ai pas suivi l’enseignement de son école, elle avait accepté que je vienne en Chine avec son groupe d’étudiant, ça ne s’est pas fait mais c’était sympa de sa part. C’est quand même elle qui m’a fait découvrir cette pratique, j’ai donc pas trop chipoter au téléphone.

J’ai accepté de retirer les références à Wai Qi Liao Fa ou Waiqi Liaofa… heureusement que j’attendais de déménager avant d’imprimer des nouvelles cartes de visite, des flyers ou même refaire une plaque.

Faut pas déconner non plus, je continuerai à utiliser ce terme en France comme à l’étranger quand c’est nécessaire!

On peut ajouter qu’il y a autant de pratiques que de praticiens, certains préfèrent travailler avec un contact physique et d’autres à distance. Il ne l’appelle pas tous Wai Qi Liao Fa.

Pour ma part, j’emploierai désormais le terme 气功疗法  Qì Gōng Liáo Fǎ (Qi Gong Liao Fa), c’est aussi celui que me conseille d’autres personnes connaissant le sujet.

S’il faut que je le l’inscrive à l’INPI avec la mention libre de droit, c’est stupide mais je le ferai.

Avec le recul, j’emploie finalement Qi Gong thérapeutique et Qi Gong médical qui sont plus explicitent.

Après cette longue introduction, je vous laisse avec la « page » de présentation du Qi Gong thérapeutique et médical:

Fa Qi Liao Fa, Fa Gong, Qi Gong Liao Fa ou encore Wai Qi Liao Fa, les pays anglo-saxons parlent de « Medical Qi Gong ». Toutes ces expressions sont utilisées pour nommer la pratique de soin par émission de Qi.

En France ces expressions sont quasi-inconnues, nous devrions logiquement parler de Qi Gong Médical. En France, si on n’est pas médecin c’est compliqué d’utiliser le mot « médical »… Ceci est un notre débat.

La suite est une présentation de cette pratique.

A quoi ça sert ?

Le Wai Qi Liao Fa a trois fonctions principales:

  • Éliminer les facteurs pathogènes :
    • internes (accumulation d’émotions excessives comme la Colère ou le Chagrin)
    • externes (Froid, Chaleur, Humidité… venant de l’environnement extérieur).
  • Rétablir le déficit ou l’excès de Qi dans les organes et les méridiens.
  • Réguler et équilibrer les énergies Yin et Yang pour harmoniser l’état du patient.

 Dans quels cas ?

Les indications:

  • Les maladies chroniques
  • Les maladies fonctionnelles, convalescentes
  • Certains cas d’urgence (syncope, infarctus) en attendant les secours par exemple

Les contre-indications ou déconseillés:

  • Fièvres importantes, infections importantes
  • Maladie épidémique aiguë

Comment ?

Il existe deux sortes de thérapies en Qi Gong Médical :

  • L’émission de Qi externe (Fa Gong), le thérapeute projette son Qi sur une zone du corps du patient (point d’acupuncture, méridien, zone cutanée, organes…)
Maître Zhu
  • Et la prescription d’exercices que devra pratiquer le patient.

Wai Qi Liao Fa, qu’est ce ça veut dire ?

En chinois Wai Qi Liao Fa (Wài Qì Liáo Fǎ) s’écrit :

  • Wai 外 : externe
  • Qi 氣 : souffle, energie
  • Liao 療: thérapeutique
  • Fa 法: méthode

On pourrait le traduire par « Méthode de traitement par émission de Qi ».

Une des techniques utilisée  en Qi Gong Médical est Fa Gong  法功 :

  • Fa 法: émettre
  • Gong  功: technique / travail

En Chine, le praticien de cette méthode est appelé Qì Gōng Wài Qì Liáo Fǎ Yīzhě  气功外气疗法医者 ici

Yīzhě 医者  signifie « guérisseur ».

Pour pouvoir utiliser cette méthode, le praticien doit d’abord renforcer sa propre énergie. Après avoir appris à accumuler et faire circuler le Qi, il peut apprendre à émettre le Qi à travers un point d’acupuncture (Lao Gong, Yin Tang…) ou une partie du corps (les doigts, les yeux…).

Pour accumuler le Qi dans son corps et plus particulièrement dans son Dan Tian, le praticien utilise le Qi Gong et particulièrement les Qi Gong statiques comme Zhan Zhuang (posture de l’arbre) :

D’autres Qi Gong ont été spécifiquement créés pour renforcer le Qi des praticiens, comme l’a fait maître Dong Miaocheng.

 Quelques techniques pour émettre le Qi:

  • Transmission par les mains et les doigts

  • Transmission par les yeux et Yin Tang

 

Quelles sont les méthodes utilisées :

  • Tui: Pousser verticalement
  • La : Tirer (avec la gueule du dragon ou les griffes)
  • Xuan: Tourner en vrillant légèrement
  • Chan: « balle par balle », vibrations
  • Yin: Diriger, conduire (main à plat qui passe sur le corps)
  • Ding: Fixer (par exemple sur le DanTian ou Bai Hui)

Différentes formes peuvent données à l’énergie par le praticien,  il est possible de les combiner:

  • En lignes (pousser, tirer, fixer) pour tonifier, disperser. Peut être associé à la respiration
  • En points (pour disperser le qi pervers)
  • En spirales (pour faire rentrer en profondeur)

 

Quels sont les principes de traitement:

  • Tonifier :
    • En suivant les méridiens
    • Points par points
    • De l’extrémité des membres jusqu’aux organes
  •  Disperser
    • En suivant les méridiens (sens inverse)
    • Points par points (sens inverse)
    • Des organes jusqu’aux extrémités des membres
  • Harmoniser
  • Faire circuler
  • Agir en profondeur en utilisant la spirale ou les balles
  • Accumuler
  • Dissoudre

 

La prescription d’exercices

Le praticien peut également prescrire des exercices de Qi Gong à son patient. Certains ne prescrivent que des exercices et des auto-massages sans avoir à traiter leur patient en Wai Qi.

Le Qi gong des six sons thérapeutiques 六字訣 peut-être un bon exemple de prescription. Le praticien isole un ou plusieurs enchaînements en fonction de son diagnostic.

Prenons l’exemple son du Foie Xu (SHU). Ce son est utilisé en cas de vertiges, d’étourdissements liés à la montée du Qi du Foie, d’hépatite aiguë ou chronique, d’anorexie, de dyspepsie et de façon plus générale chez les personnes colériques et hypertendues.

Debout (en position WU JI) :

A L’INSPIRE: Monter les bras sur les côtés paumes dirigées vers la Terre.

A L’EXPIRE: Descendre les bras le long de l’axe médian jusqu’à ce que les mains se posent sur le Dan Tian.

A L’INSPIRE: Imaginer un Qi vert et pur venant de la Terre. Faire pénétrer ce Qi vert dans le Foie en monter les mains et la pensée à l’interne des jambes jusqu’au Foie.

A L’EXPIRE: Prononcer le son XU (SHOU) en faisant descendre le Qi pervers (Xie Qi) rouge à l’externe jusqu’aux orteils. Pousser les mains vers la Terre, paumes dirigées vers la Terre.

Il existe d’autre sons spécifiques qui diffèrent des six sons classiques.

Voilà pour ce qui n’est qu’une introduction de cette pratique 😊🙏

Pour celles et ceux qui souhaitent se former au Qi Gong médical, nos organisons une formation de praticien en Qi Gong médical sur 3 ans à la rentrée:

formation de praticien en Qi Gong médical 2018

Bonne énergie!

Fatah 🐉

Pour en savoir plus:

L’ouvrage de Jerry Alan Johnson, le Tome 1:

« Traité de Qi Gong médical – T1 – Anatomie et physiologie énergétiques » de Jerry Alan Johnson

C’est un bouquin très instructif, qui coûte assez cher (90€), j’avais acheté les cinq tomes en anglais parce qu’il n’existait pas en français, depuis je les ai racheté en français. Le Tome 1 est une mine d’information concentrée dans un seul ouvrage, on y trouve aussi bien l’anatomie et la physiologie énergétique que les aspects psychologiques, émotionnels et spirituels abordées en Médecine Chinoise et en Qi Gong. Ce Tome 1 fait l’unanimité auprès de ceux qui l’ont eu entre les mains – ici

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu