De Dragon Ball à la Médecine Chinoise

De Dragon Ball à la Médecine Chinoise

Depuis le mois de janvier un jeu vidéo fait beaucoup parler de lui. En temps normal, ça me serait complètement égal. Je n’ai jamais été fan de jeu vidéo, à part Tetris.

Je ne sais pas comment à fait ce russe pour réussir ce tour de force, mais je peux rester des heures devant des briques qu’on empile. Je perds toutes notions de temps et d’espace, un jour je vais me pencher sur ce mystère 🤔.

Bref, il n’y a que deux choses à ne pas me mettre entre les mains Tetris et du chocolat !

De quel jeu s’agit-il?

 

Dragonball fighterZ, un jeu de combat issu du manga Dragon Ball.

Dragon Ball a traversé les décennies et les générations.

Récemment mes gamins m’ont dit qu’ils regardaient DBS et tout fier de moi je les corrige en répondant DBZ pour Dragon Ball Z; et ben non, il y a bien un DBS pour Dragon Ball Super ! D’un coup j’ai pris un coup de vieux 😱😰

 

Dragon Ball est un shonen, c’est à dire un manga dont le public cible est le jeune garçon (Shonen signifie littéralement adolescent). On le place aussi dans la sous catégorie des Nekketsu, qui signifie « sang chaud », un genre qui relate les aventures d’un personnage principal qui suit une quête initiatique et renvoi à des valeurs comme le dépassement de soi, l’intérêt général et l’amitié

 

Le personnage principal est Sangoku ou Son Gokû (孫悟空), un jeune garçon qui est à la recherche des 7 dragon balls (les 7 boules de cristal). Une fois toutes les boules réunies, on peut invoquer Shenron, le dragon qui exauce presque tous les vœux.

Ce personnage a été créé par par Akira Toriyama. Le premier manga de Dragon Ball a été publié en décembre 1984 dans le Weekly Shonen Jump, un magazine de prépublication (un magashi en japonais). En tout, 42 tomes ont été publiés soit 519 chapitres, ça fait beaucoup.

Voici l’évolution du personnage principal de Sangoku depuis 1984:

Il y a eu 5 séries animées:

  • Dragon Ball
  • Dragon Ball Z
  • Dragon Ball GT qui, comme me l’a signalé Ludovic Lopes, ce n’est pas Toriyama qui a créé l’histoire mais il a participé à certains desseins  😉
  • Dragon Ball Z (Kai)
  • Dragon Ball Super (bon ça va, j’en avais qu’un de retard 😊)

Ainsi que 19 films d’animations, 6 téléfilms d’animation et 6 OAV (« Original Animation Video » qui sortent directement en vidéo sans passer par le cinéma).

Un dernier film d’animation est prévu à la fin de l’année.

Il y a eu aussi 3 films « live » avec des acteurs, enfin si on peut appeler ça des acteurs. Le dernier en date est sorti en 2009, la pire interprétation d’un manga au cinéma de tous les temps. C’est un long métrage américain:

Moins de 1/5 sur AlloCiné !!! En dehors de cette fausse note, on peut dire que Dragon Ball et ses déclinaisons, est une des plus grosse success story du monde du manga.

Je vous mets au défi de trouver un garçon ou un homme de 12 à 45 ans (voir plus) qui n’a jamais simuler un « Kaméhaméha » (かめはめ波) littéralement: Vague destructrice de la tortue.

Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies c’est encore plus réaliste!

 

Pourquoi je vous parle de Sangoku dans cet article?

Certains d’entre vous l’auront deviné, Sangoku est un personnage inspiré du Roi Singe, Sun Wukong (on prononce San Goku en japonais), le « vrai » personnage principal d’un des « Quatre livres extraordinaires » 四大奇书 de la littérature chinoise « La Pérégrination vers l’Ouest » ou « Voyage vers l’Ouest » 西游记 (Xi You Ji) ou Saiyuki en japonais.

Les trois autres romans étant:

  • « Au bord de l’eau » 水浒传, un roman de cape et d’épée
  • « Les Trois Royaumes » 三国志演义, un roman historique
  • « Le rêve dans le Pavillon Rouge » 红楼梦

Petite explication de texte faite par Valentin Philippon concernant le dernier ouvrage « Le rêve dans le Pavillon Rouge ». J’ai essayé de reformuler sa réponse mais le mieux c’est que je la recopie telle quelle sa réponse 😊. Merci Valentin 🙏 

Honglou meng 紅樓夢 (Le rêve dans le pavillon rouge) ne fait pas partie des sida qishu 四大奇書 (quatre grands livres extraordinaires). Lorsque Feng Menglong 馮夢龍 (1574-1646) emploie pour la première fois cette expression, il parle bien des trois autres ouvrages que tu mentionnes, dont le Xiyou ji, mais le quatrième est Jin ping mei 金瓶梅 (Traduit par André Lévy par « Fleur en fiole d’or »). Il ne parle pas de Honglou meng pour la simple et bonne raison qu’il sera écrit par Cao Xueqin (1715-1763), qui à l’époque n’est pas encore né. Une fois son chef-d’oeuvre publié, il prendra la place de Jin ping mei (très controversé à l’époque car extrêmement critique de la société mandarinale), on ne parlera alors plus de sida qishu mais de sida mingzhu 四大名著 (quatre grands chefs-d’oeuvre).   Valentin Philippon

Ces quatre romans sont à l’origine d’un nombre incalculable d’histoires, de séries, de jeux vidéo, de films, de mangas, de dessins animés et j’en passe.

Le voyage vers l’Ouest est considéré comme un roman fantastique. Il relate l’histoire du moine bouddhiste Xuán Zàng (玄奘), appelé aussi Tripitaka, qui doit retrouver des sutras sacrés dispersés à travers le monde. Il suivra cette quête en « voyageant vers l’Ouest » aux côtés du Roi Singe, d’un cochon, d’un bonze des sables et d’un des fils du Roi Dragon transformé en cheval blanc.

L’auteur de Dragon Ball, reprend dans les grandes lignes ce qui vient d’être écrit:

  • une quête: la recherche des sept boules de cristal éparpillées à travers le monde à la place des sutras
  • les personnages:

Sangoku

Oolong, le cochon de Dragon Ball est Zhu Baijie qui a la capacité de se transformer.

Krilin est le moine bouddhiste du roman. (certains comparent plutôt le moine à Bulma)

Yamcha est le guerrier des sables, Sha Wujing.

Shenron, le Roi Dragon.

Le mangaka a « inséré » la version originale de Sun Wukong dans un de ses mangas:

On y voit le fameux bâton qui peut changer de taille sur les deux personnages.

Une autre similitude entre le roman et le manga est le « nuage magique » qui permet au personnage de se déplacer dans les airs.

La comparaison entre l’œuvre de Toriyama et le « voyage vers l’Ouest » s’arrête là. Ils suivent après un récit complètement différent.

Alors pourquoi ce titre d’article?

 

De Dragon Ball à la Médecine Chinoise

Le voyage vers l’Ouest est truffé de références à l’alchimie interne taoïste et à la médecine chinoise.

Ceci s’explique par le fait que ce roman s’inspire de plusieurs ouvrages Taoïstes et de la Médecine Chinoise.

On peut citer le « Yi Jing » 易经 le livre des transformations ou « classique des changements », le « Dao De Jing » le livre de la voie et de la vertu 道德经, le « Huang Di Nei Jing » 黄帝内经 le Classique Interne de l’Empereur Jaune entre autre.

Certains médecins taoïstes se sont spécialisés dans cet ouvrage, c’est le cas de maître Dong que Lokmane Benaicha avait fait venir en France pour un stage sur l’acupuncture avec la double prise de pouls Yin Yang selon le Ling Shu (Pivot Spirituel). Quand il parle de Xi You Ji c’est avec passion 😍

Si on prend quelques références à l’alchimie taoïste, on a:

  • le bâton qui change de forme. Et qu’est ce qui est assimilé à un bâton qui change de taille chez l’homme? Je ne vais pas vous faire de dessin, il y a des enfants qui peuvent tomber dessus 😱. Le bâton est aussi surtout lié à la respiration et au Yuan Qi.
  • ce même bâton, rétrécie pour avoir une taille suffisamment petite pour se cacher derrière l’oreille du Roi singe, avec toute la symbolique de l’oreille (le Rein…)

Les références à la Médecine Chinoise:

  • On y trouve la prescription de Rhubarbe (Dà Huáng; 大黄)

Extrait du livre « Voyage vers l’Ouest »:

行者道:“你将大黄取一两来,碾为细末。”沙僧乃道:“大黄味苦,性寒,无毒。其性沉而不浮,其用走而不守;夺诸郁而无壅滞,定祸乱而致太平;名之曰将军。此行药耳,但恐久病虚弱,不可用此。”行者笑道:“贤弟不知。此药利痰顺气,荡肚中凝滞之寒热。你莫管我。”

 

  • on y trouve aussi la prescription des Graines de Croton (bā dòu 巴豆)

Extrait du livre « Voyage vers l’Ouest »:

行者道:“你去取一两巴豆,去壳去膜,捶去油毒,碾为细末来。”八戒道:“巴豆味辛,性热,有毒;削坚积,荡肺腑之沉寒;通闭塞,利水谷之道路;乃斩关夺门之将,不可轻用。”行者道:“贤弟,你也不知。此药破结宣肠,能理心膨水胀。快制来,我还有佐使之味辅之也。”

 

Ce ne sont que quelques exemples. Je vous invite à lire les deux volumes de Xi You Ji et avec votre grille de lecture, vous irez de découverte en découverte.

En attendant, je vous invite à lire l’article de Lokmane Benaicha sur le sujet, vous y apprendrez beaucoup de chose sur cet ouvrage passionnant, notamment le nom de son véritable auteur 😉 :

« Xi You Ji » Notes de Voyage vers l’Ouest

La traduction la plus fidèle en français attention (en deux volumes):

Wu Cheng’en : La Pérégrination vers l’Ouest, tome 1Mmmm

Voilà!

Si vous souhaitez être au courant des prochains articles vous pouvez vous inscrire – ici

Bonne énergie!

Fatah

Cet article a 6 commentaires

  1. J’adore, très bon article.

  2. Super merci 🙏🏻

  3. Très bel article….Juste un point c’est SonGoku et non SanGoku, mais c’est pardonnable, on a tous été élevé avec SanGoku du club Do 😉

    1. Merci, je vais le laisser comme ça, ce sera la petite touche Club Do 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu