Acupuncture: un braquage français qui dure depuis 71 ans

Acupuncture: un braquage français qui dure depuis 71 ans

Je voulais commencer cette chronique avec du Victor Hugo sur des notions de paradoxe et d’antinomie avec une citation du genre :

L’antithèse de Shakespeare c’est l’antithèse universelle; toujours et partout; c’est l’ubiquité de l’antinomie … Victor Hugo

Victor Hugo

pour expliquer le sujet d’aujourd’hui mais ça fait plus de 70 ans qu’il est sur la table !

Je me suis dit qu’on allait pas rentrer dans les méandres de la philosophie d’autant plus que cette semaine on m’a fait deux fois cette remarque : 

Qu’est ce que ça peut te foutre puisque tu ne fais plus d’acupuncture !

Je n’ai ni le temps ni l’envie d’être diplomate et patient avec ce genre de réflexion. Ici on va aller droit au but ou presque !

En 2010, le repas gastronomique des français a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’UNESCO.

C’est la première fois qu’une gastronomie a été distinguée par l’Organisation des Nations unies.

Le repas reconnu par l’Unesco comporte :

  • un apéritif, 
  • une entrée,
  •  un plat principal avec viande ou poisson et accompagnement, 
  • du fromage, 
  • un dessert 
  • et un digestif

La cuisine française est reconnue internationalement avec de très grands noms de chefs étoilés.

Les cuisiniers du monde entier viennent se former dans les grandes écoles de cuisine de France 

  • Ferrandi 
  • Institut Paul Bocuse
  • Vatel

Trouveriez-vous normal qu’il n’y ait que les personnes qui sortent de ces écoles françaises avec leur diplôme en poche qui auraient le droit de faire de la cuisine chinoise?

Et serait-il normal que toute personne n’ayant pas été diplômée de ces écoles françaises est susceptible d’être condamnée pour exercice illégale de la cuisine chinoise

Même si c’est un très grand cuisinier venu de Chine et qui aurait décidé d’exercer en France, il n’aurait non seulement pas le droit d’exercer la cuisine de son pays mais il serait traîné au tribunal par des personnes, qui pour la plupart, en connaissent beaucoup moins que lui sur la cuisine de ses ancêtres ! 

On est d’accord qu’il y aurait un problème et pourtant c’est exactement ce qui se passe avec la Médecine Chinoise en France ou plus précisément l’acupuncture !

La cuisine française est à base de beurre en grande quantité.

Les desserts sont très sucrés.
On utilise très souvent un four.


Et on mange avec des couverts en métal !

Et comme l’UNESCO l’a intégré, la cuisine française est codifiée.

La cuisine chinoise quant à elle n’est pas codifiée comme en France :

On peut mélanger le sucré et le salé à tout moment du repas.

On utilise du saindoux plutôt que du beurre.

Et on mange avec des baguettes…

On est dans deux cultures différentes et en médecine chinoise c’est pareil, on est dans deux Univers différents. On m’a autorisé à suivre un D.U de médecine chinoise réservé aux corps médical et les premiers mots du directeur du D.U qui s’adressait aux médecins étaient :

« Si vous voulez comprendre la Médecine Chinoise, oubliez tout ce que vous avez appris jusqu’à présent » !

Ils sont donc parfaitement conscients qu’il s’agit de deux médecines complètement différentes. 

Ils savent pertinemment que la médecine chinoise est antérieure à leur médecine et que les médecins chinois qui sont à la base de cette médecine n’ont jamais vu un stéthoscope de leur vie et encore moins un D.U.

Sun Simiao et Hua Tuo

Alors qu’est ce qui leur donne une légitimité supérieure d’exercer une pratique antérieure à leur formation de base ? Et surtout qu’est ce qui leur donne le droit d’empêcher les autres de pratiquer cette médecine ? 

Au siècle dernier, la médecine a failli disparaître ! J’explique dans cette vidéo pourquoi et comment Mao a sauvé cette médecine puis comment il a envoyé ces grands médecins travailler dans les champs.

Certains de ces médecins chinois ont fui cette répression dans d’autres pays comme l’Amérique du Nord. Ils ont pu exercer l’acupuncture et former des milliers d’occidentaux qui à leur tour ont pu soigner des milliers d’autres personnes.

Heureusement qu’ils n’ont pas choisi de venir en France, on les auraient attaqué pour exercice illégale de leur pratique et des milliers d’humains n’auraient pas été traités en acupuncture !

Surtout dans un pays où même Soulié de Morant à qui l’on doit le premier service de consultation d’acupuncture à l’hôpital Bichat en 1932 et qui a popularisé l’acupuncture en France, a été attaqué en 1950, pour exercice illégal de la médecine par le conseil départemental de l’Ordre des médecins et Roger de La Fuÿe en tant que président du syndicat des médecins acupuncteurs de France. Ça l’a anéanti ! 

71 ans plus tard, la chasse aux sorcières bat son plein !
J’apporte ici mon soutien à tous les “sorciers” et “sorcières” qui risquent de ne plus pouvoir mijoter des petits plats chinois pour le plus grand bonheur de la population !

Bon Qi !

Fatah 🐉

Cet article a 6 commentaires

  1. Excellent et merci pour ce coup de gueule, ça fait du bien et je me sens un peu moins isolée

  2. Merci. Très beau parallèle !
    Je suis diplômée depuis 2008, et attaquée depuis la semaine dernière pour exercice illégal… je suis sur st nazaire.
    Merci encore, votre article va m’être utile!

    1. Je vous en prie. Bon courage dans cette injustice.
      Fatah 🐉

  3. Bravo
    Pour ma part j’ai été formée à l’hôpital de médecine traditionnelle d’Hanoï et j’exerce en toute illégalité !
    Bien sûr je ne fait pas de publicité et les personnes qui viennent me consulter sont au courant mais préfère venir me voir plutôt que d’aller chez des médecins qui piquent et puis s’en vont les laissant seuls avec le sentiment de n’être que des anonymes qui paient.
    Ils sont étonnés de ma pratique car certains viennent me voir avec leurs aiguilles dans un petit pot d’alcool et si je leur dis de les jeter car je ne travaille qu’avec des aiguilles à usage unique, ils me demande combien je vais leur facturer celles-ci !!

    1. Merci pour votre témoignage.

Laisser un commentaire

Fermer le menu