QI GONG MEDICAL ou WAI QI LIAO FA (ou aucun des deux)?

J’avais préparé « une page » de présentation  pour décrire une de mes pratiques thérapeutiques. Je me suis dit que ça pouvait intéresser des personnes et donc  pourquoi ne pas la publier en tant qu’article. Cette pratique reste assez « marginale » à cause des raisons qu’on a pu voir dans l’article précédent (- ici) mais pas que.

Cette page est construite comme une fiche de présentation qui, loin de pouvoir refléter toutes les facettes de cette pratique, serait suffisamment détaillée pour s’en faire une idée. Elle devait s’intituler « QI GONG MÉDICAL ou WAI QI LIAO FA » avec quatre parties:

  1. A quoi ça sert?
  2. Dans quel cas?
  3. Comment?
  4. Wai Qi Liao Fa, qu’est-ce que ça veut dire?

Je devais la publier la semaine dernière mais entre temps j’ai reçu ce message:

« …vous utilisez le terme de Wai Qi Liao Fa …ce titre a été déposé à l’INPI le 06 Juin 2005…renouvelé pour 10 ans de plus…le 01 Juin 2015.

si vous le souhaitez, vous trouverez son enregistrement sou le numéro 05 3 364 482

vous n’avez donc pas la possibilité d’utiliser le terme de Wai Qi LIAO FA. Je compte sur vous pour trouver une solution pour régler cette irrégularité »

En temps normal, un dimanche matin au réveil, j’aurai répondu:

« Merci pour cette information. J’utilise ce terme dans le cadre de mon activité professionnelle. Ma pratique en chinois s’appelle « 外 氣 療 法 »  en pinyin Wài Qì Liáo Fǎ.

En ce qui me concerne, j’estime qu’on ne peut pas interdire l’utilisation d’un mot ou d’une expression chinoise sous prétexte qu’ils soient déposés à l’INPI ou je ne sais où… » (J’aimerai bien savoir ce que pensent les chinois de ce genre de pratique…).

J’en aurai donc fait qu’à ma tête: continuer à l’utiliser. Mais dans ce cas c’était un peu plus compliqué. Le message venait d’une de mes anciennes profs de Médecine Chinoise. Elle a utilisé mon pseudo Facebook  pour me contacter « Waiqi Liaofa », c’est pas très parlant, elle ne savait donc pas à qui elle s’adressait.

Après une brève réponse, lui rappelant que j’étais un de ces anciens élèves et qu’entre temps nous avions échangé par mail et au téléphone, elle me passe un coup de fil.

Avant de continuer, je vais faire un petit flash-back; oui je sais « deux flash-back sur trois articles », c’est RETOUR VERS LE FUTUR que j’aurai dû appeler ce blog, mais à tous les coups le nom est déjà déposé à l’INPI  😉

On remonte à l’été 2003, mon école axait  l’enseignement sur l’Acupuncture, le TuiNa et la Pharmacopée mais rien sur le Qi Gong. A la fin de l’année, des ateliers étaient organisés pour présenter différents thèmes autour de la Médecine Chinoise.

L’un d’entre eux était consacré au Wai Qi Liao Fa, le traitement par émission de Qi. Une de nos enseignantes présentait cette discipline qu’elle enseignait dans son école de Qi Gong.

Nous avons visionné un film tourné à l’Institut de Qi Gong de Shanghai – une partie du film – ici.

On y voit le professeur Dong Miaocheng pratiquant un soin sur une patiente d’une trentaine d’années atteinte d’anorexie et de ptôses d’organes.

On nous explique que le professeur a travaillé préalablement en TuiNa sur le dos, les lombes et les jambes de la patiente. Le TuiNa permet de détendre  le corps et l’esprit et prépare au travail spécifique du Qi Gong.

La patiente est au milieu d’une pièce et le professeur Dong, situé à plus de deux mètres d’elle, forme avec ses doigts ce qu’on appelle les doigts-épée qu’il dirige vers elle.

Après quelques mouvements de bras du professeur, la patiente se met à bouger puis tourner sur elle-même.

 

Professeur Dong effectuant un soin en Qi Gong Médical avec les « doigts épée ».

Professeur Dong effectuant un soin en Qi Gong Médical avec les « doigts épée » (tiré du site de l’institut Xin’An)

C’était comme si le professeur Dong agissait sur sa patiente via des fils à la manière d’un marionnettiste.

Au bout d’une vingtaine de minutes, le professeur reprend un contact « physique » avec sa patiente en lui massant rapidement les épaules et en brossant les bras…. Le soin était fini.

Dans une autre vidéo ( – ici le professeur Dong s’occupe d’une autre patiente assise sur un tabouret. Après quelques mouvements de bras et de mains du professeur, la patiente se met à bouger. Ses mouvements varient en fonction de ceux du professeur. Ces deux là se connaissent depuis plusieurs années, chacun sait ce qu’il a à faire et ça va plus vite  😉

Séance de Qi Gong Médical sur une patiente assise

Séance de Qi Gong Médical sur une patiente assise (tiré du site de l’institut Xin’An)

Après le soin, la patiente était rayonnante puis ils sont partis manger du homard!

Cette gestuelle me semblait naturelle et très familière, comme si je comprenais chaque geste exécuté par le professeur Dong.

« A partir de ce jour, le Wai Qi  Liao Fa était devenu mon objectif !  »

Plus tard, j’ai appris que le professeur Dong n’était pas issu des Universités de Médecine Chinoise. Il avait d’abord appris avec son père, pratiquant d’arts martiaux, puis tout seul.

Il a été envoyé pendant plusieurs années dans un laogai, un camp de « rééducation par le travail », l’équivalent du goulag soviétique. Là-bas, il a développé son Qi. Une fois ce passage difficile derrière lui, il a continué à se former auprès de maîtres de Qi Gong.

Cette parenthèse fermée, on en revient à notre appel téléphonique.

Elle m’explique qu’elle avait déposé le nom à l’INPI pour protéger la pratique du Wai Qi Liao Fa contre les dérives des personnes qui faisaient n’importe quoi. Ce que je peux comprendre. Je suis d’accord sur le fond mais pas sur la forme.

Elle m’a aussi répété que je ne pouvais pas utiliser ce terme…

Chaque enseignant que j’ai eu utilisait un terme différent mais c’est le premier que j’ai entendu et adopté.

Je ne suis pas le seul à l’utilisé, en France comme à l’étranger (Chine bien sûr, Italie, Argentine…). Il y a par exemple un groupe Facebook dédié que pour cette pratique, il s’appelle wai qi liao fa (qi gong médico). Je fais partie de ce groupe  composé de 2546 autres membres et là on fait comment? On leur dit quoi?

Dans les pays anglo-saxons on parle de Medical Qi Gong donc la question ne se pose pas.

Bon, juste comme ça entre nous, ça m’est complètement égal le nom qu’on donne à cette pratique, c’est comme les viennoiseries, on parle de pain au chocolat en France et en Suisse, de couque au chocolat en Belgique ou de chocolatine dans le sud de la France et au Canada. Au final, c’est la même chose!

Et puis c’est quand même elle qui m’a fait découvrir cette pratique!

Je n’ai pas suivi le cursus de son école mais celui de Bénédicte Cohade qui avait aussi appris auprès du Professeur Dong. Et pour cette raison, elle avait accepté que je vienne en Chine avec son groupe d’étudiants. Ça ne s’est pas fait mais c’était sympa de sa part!

Bénédicte utilise le terme Yi Liao Qi Gong et Qi Gong Médical pour cette pratique, mes autres enseignants Fa Qi Liao Fa ou tout simplement Qi Gong.

C’est pour ça que je n’ai pas trop chipoté au téléphone et peut-être aussi par ce que ça faisait à peine dix minutes que j’étais réveillé  🙂

Quoi qu’il en soit, j’ai accepté de retirer les références à Wai Qi Liao Fa ou Waiqi Liaofa de mes supports. Et puis 90% du temps on me demandait ce que ça voulait dire, ça ne va donc pas changer grand-chose… Je m’y étais quand même habitué à ce nom! Mais comme on dit:

« la seule chose qui ne change pas c’est le changement »

Heureusement que j’attendais de déménager avant d’imprimer des nouvelles cartes de visite, des flyers ou même refaire une plaque.

Bon faut pas déconner non plus, je continuerai à utiliser ce terme dans mes échanges en France comme à l’étranger!

Il faut aussi garder à l’esprit qu’il y a autant de pratiques que de praticiens, certains préfèrent travailler avec un contact physique, d’autres à distance, en musique ou en silence… Et tous n’appellent pas leur pratique Wai Qi Liao Fa!

Avec un peu de recul, je pense que le terme le plus adapter et le plus parlant est Qi Gong Médical. Certains commencent à l’employer en France « ouvertement » même dans les salons, ce sont notamment ceux qui ont suivi le cursus des écoles de Jerry Alan Johnson.

Pour ma part, j’emploierai le terme 气功疗法  Qì Gōng Liáo Fǎ (Qi Gong Liao Fa), c’est aussi celui que me conseille d’autres personnes connaissant le sujet. S’il faut que je le l’inscrive à l’INPI avec la mention « libre de droit« , c’est très stupide et prétentieux mais je le ferai. J’espère qu’il me l’interdiront mais je ne pense pas, car à l’heure où j’écris ces lignes, on vient de me remonter une grosse alerte!!! Un autre terme chinois bien plus utilisé et encore plus ancien que Wai Qi Liao Fa fait aussi l’objet d’un dépot à l’INPI et après vérification c’est bien le cas.

Le pire c’est que ce terme chinois est l’objet de l’article qui devait venir juste après celui-là!  Ce genre de synchronisme est tellement récurent que je n’utilise plus les mots coïncidence et hasard depuis longtemps. Mais je ne m’y habitue pas et je reste toujours aussi étonné, HEUREUSEMENT  😀

Avant de vous en dire plus sur ce terme chinois, je vais d’abord me renseigner auprès de l’INPI et surtout de la personne qui l’a déposé. Cette personne est loin d’être un inconnu dans le monde du Qi Gong et de la Médecine Chinoise.

Je reviendrai vers vous quand j’aurai plus d’éléments en attendant je vous laisse avec cette fiche de présentation du Wai Qi Liao Fa. Je l’ai donc adapté sur mon blog sous la page QI GONG LIAO FA.


 

WAI QI LIAO FA ou QI GONG MEDICAL

 

Yi Liao Qi Gong, Fa Qi Liao Fa, Fa Gong, Qi Gong Liao Fa ou encore Wai Qi Liao Fa, les pays anglo-saxons parlent de « Medical Qi Gong ». Toutes ces expressions sont utilisées pour nommer la pratique de soin par émission de Qi.

En France, ces expressions sont quasi-inconnues, nous devrions logiquement parler de Qi Gong Médical mais l’emploi du mot « Médical » peut poser problème…

La suite est une petite présentation de cette pratique. Elle a pour objectif de vous donner une idée générale du Qi Gong Médical

 

A quoi ça sert ?

Le Wai Qi Liao Fa a trois fonctions principales:

  • Éliminer les facteurs pathogènes :
    • internes (accumulation d’émotions excessives comme la Colère ou le Chagrin)
    • externes (Froid, Chaleur, Humidité… venant de l’environnement extérieur).
  • Rétablir le déficit ou l’excès de Qi dans les organes et les méridiens.
  • Réguler et équilibrer les énergies Yin et Yang pour harmoniser l’état du patient.

 

Dans quels cas ?

Les indications:

  • Toutes les maladies chroniques
  • Toutes les maladies fonctionnelles
  • Certains cas d’urgence (syncope, infarctus) en attendant les secours par exemple

Les contre-indications ou déconseillés:

  • Fièvres importantes, infections importantes
  • Maladie épidémique aiguë
  • Cancer en phase terminale

 

Comment ?

Il existe deux sortes de thérapies en Qi Gong Médical :

  • L’émission de Qi externe, le thérapeute projette son Qi sur une zone du corps du patient (point d’acupuncture, méridien, zone cutanée, organes…).

Maître Zhu

  • Et la prescription d’exercices que devra pratiquer le patient pour améliorer son état.

 

Wai Qi Liao Fa, qu’est ce ça veut dire ?

En chinois Wai Qi Liao Fa (Wài Qì Liáo Fǎ) s’écrit 外 氣 療 法 :

  • Wai 外 : externe
  • Qi 氣 : souffle, energie
  • Liao 療: thérapeutique
  • Fa 法: méthode

On pourrait le traduire par « Méthode de traitement par émission de Qi ».

Une des techniques utilisée  en Qi Gong Médical est Fa Gong  法功 :

  • Fa 法: émettre
  • Gong  功: technique / travail

En Chine, un des noms donnés au praticien de cette méthode est  Qì Gōng Wài Qì Liáo Fǎ Yīzhě  气功外气疗法医者

Yīzhě 医者  signifie « guérisseur ».

Pour pouvoir utiliser cette méthode, le praticien doit d’abord renforcer sa propre énergie. Après avoir appris à accumuler et faire circuler le Qi, il peut apprendre à émettre le Qi à travers un point d’acupuncture (Lao Gong, Yin Tang…) ou une partie du corps (les doigts, les yeux…).

Pour accumuler le Qi dans son corps et plus particulièrement dans son Dan Tian, le praticien utilise le Qi Gong et notamment les Qi Gong statiques comme Zhan Zhuang (posture de l’arbre) :

D’autres Qi Gong ont été spécifiquement créés pour renforcer le Qi des praticiens, comme le Xiao Yao Gong « Qi Gong de la libre errance » de maître Dong Miaocheng.

Soin par émission de Qi à distance sur le patient:

Le praticien doit tout d’abord prendre des précautions avant le soin:

  • Lors de la transmission de Qi, faire attention de ne pas soigner trop de monde dans la même journée. Chaque séance n’excédant pas 20mn
  • Ne pas pratiquer lorsqu’on est malade ou fatigué
  • Ne pas pratiquer lorsqu’on a trop faim, trop mangé, trop bu ou quand on est mentalement ou émotionnellement perturbé.
  • Ne pas se laver les mains avec l’eau froide juste après la transmission. Attendre 30mn.
  • A la fin de la journée, pratiquer un Qi Gong qui évacue le Qi pervers
  • Appliquer le traitement selon les individus (tonifier le faible, disperser le pervers) et les syndromes internes ou externes, froid ou chaleur, Yin ou Yang, faiblesse ou excès

 

Quels sont les techniques pour émettre le Qi:

  • Transmission par les mains et les doigts
Yi Zhi Chuan: un seul doigt

Yi Zhi Yi Chan : un doigt (Index, majeur ou pouce)

 

Tan Zhao Shi (comme les griffes du tigre)

 

Jian Zhi Shi (forme des doigts de l’épée)

paume à plat

Paume à plat (main entière ou laogong)

 

Han Shi (la gueule du dragon)

 

Couteau

  • Transmission par les yeux et Yin Tang

 

 

  • Transmission par les Yong Quan

 

Quelles sont les méthodes utilisées :

  • Tui: Pousser verticalement (haut en bas pour le patient)
  • La : Tirer (avec la gueule du dragon ou les griffes)
  • Xuan: Tourner en vrillant légèrement
  • Chan: « balle par balle », vibrations
  • Yin: Diriger, conduire (main à plat qui passe sur le corps)
  • Ding: Fixer (par exemple sur les Dan Tian ou Bai Hui)

 

Différentes formes peuvent être données à l’énergie par le praticien:

  • En lignes (pousser, tirer, fixer) pour tonifier, disperser
  • En points (pour disperser le qi pervers)
  • En spirales (pour faire rentrer en profondeur)

il est aussi possible de les combiner.

 

Quels sont les principes de traitement:

  • Tonifier :
    • En suivant les méridiens
    • Points par points
    • De l’extrémité des membres jusqu’aux organes
    • Transmettre l’énergie chaude
  •  Disperser
    • En suivant les méridiens (sens inverse)
    • Points par points (sens inverse)
    • Des organes jusqu’aux extrémités des membres
  • Harmoniser
  • Faire circuler
  • Agir en profondeur en utilisant la spirale ou les balles
  • Accumuler en agissant de l’extérieur vers l’intérieur
  • Dissoudre en agissant de l’intérieur vers l’extérieur

 

Les effets ressentis par le Wai Qi Liao Fa:

Energie venant du patient et ressentie par le praticien :
  • Froid désagréable, pénétrant dans les os
  • Chaleur désagréable
  • Picotements désagréables.
  • Odeur
  • Vide, le Qi est aspiré dans un trou sans fond (faiblesse)
  • Résistance, blocage (Excès)
  • Blocage à un endroit précis
  • Émotions
  • Goût
Energie venant du praticien ressentie par le patient :
  • Chaleur
  • picotements
  • pression,
  • traction
  • flottement
  • petite douleur
  • lumière
  • électricité
  • son
  • image
  • odeur
  • sensations de vibrations
  • mouvements spontanés

 

La prescription d’exercices

Le praticien peut également prescrire des exercices de Qi Gong à son patient. Certains ne prescrivent que des exercices et des auto-massages sans avoir à traiter leur patient en Wai Qi (émission de Qi).

Le Qi gong des six sons thérapeutiques 六字訣 peut-être un bon exemple de prescription. Le praticien isole un ou plusieurs enchaînements en fonction de son diagnostic :

les six sons

On peut prendre l’exemple du son du Foie Xu (SHU) et ses mouvements associés. Ce son est utilisé en cas de vertige, d’étourdissement lié à la montée du Qi du Foie, d’hépatite aiguë ou chronique, d’anorexie, de dyspepsie et de façon plus générale chez les personnes colériques et hypertendues.

 

Voilà les grandes lignes du wai qi liao fa. Il y a encore beaucoup à dire pour chacune des parties. Dans ce blog nous pourront détailler ces parties à travers des articles et des témoignages.

Fatah

 

7 Comments

  • Christophe B 5 septembre 2017 at 19 h 41 min

    Merci pour cet article très intéressant !
    (bon, je vous laisse, je vais vite enregistrer le terme « Qi » à l’INPI, juste pour rigoler) lol

    Reply
    • JeanLo 5 septembre 2017 at 22 h 59 min

      Regarde aussi le terme « acupuncture

      Reply
    • fatah 6 septembre 2017 at 1 h 28 min

      Merci Christophe 🙂

      Reply
  • Dom 6 septembre 2017 at 19 h 25 min

    Est ce que j’ai le droit d’écrire le terme « bravo » ah ah

    Reply
    • fatah 24 septembre 2017 at 19 h 51 min

      J’avais appelé l’INPI, ils n’ont pas l’air très regardant et ils n’ont pas voulu me faire de réponse écrite. Au moins on a tout le loisir d’utiliser le terme Yang Sheng.

      Reply
  • Qigong Shu-lin 9 septembre 2017 at 14 h 06 min

    C’est incroyable que ca ait ete enregistre a l’INPI. J’habite les Pays-Bas est une enseignante de Qigong avait essaye de faire la meme chose en deposant le nom de Zhineng qigong qu’elle pratique, ca a ete refuse, car plus personne, n’aurait pu enseigner le Zhineng qigong, alors que c’est un nom donne par la Chine pour cette methode de qigong, et que chacun peut l’enseigner.Franchement c’est debile, cette dame sous pretexte de proteger le Wai Qi Liaofa s’approprie un nom et le monopole d’une forme de qigong, auquel elle n’a aucun droit, profitant de la meconnaissance de ce terme par l’INPI.Je n’en reviens encore pas.

    Reply
  • Mashou 12 septembre 2017 at 22 h 03 min

    Ahurissant!

    Reply

Laisser un commentaire

9b27ead61bf4d448d5eb30ae6c62f099\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\