PARTIE 2: Pourquoi le Qi Gong n’est pas aussi populaire que le Yoga ?

Cet article fait suite à celui qui explique pourquoi le Qi Gong est moins populaire que le Yoga – ici .

Nous verrons ici quelques pistes qui pourraient rendre un peu plus populaire le Qi Gong.

Je viens de changer de région et le week-end dernier, j’ai été au forum des associations de ma commune. J’avais déclaré la mienne deux jours avant, j’y suis donc allé en touriste.

 

Et là, même constat :

  • 5 stands proposaient des activités de Yoga
  • 1 stand de Taichi (style Yang)
  • 4 stands de sophrologie en groupe (je ne pensai pas que c’était aussi populaire).

Qu’est ce qui manque ? Oui, le Qi Gong. J’avais beau chercher mais rien, aucune trace.

Pourtant, j’ai rencontré beaucoup de monde et j’ai constaté qu’il y avait une réelle demande.

Plusieurs associations qui regroupent diverses activités qui allaient du théâtre, à la couture en passant par les arts plastiques étaient représentées. Beaucoup d’entre elles étaient intéressées par une offre de Qi Gong.

Je ne pouvais pas croire qu’il n’y avait vraiment rien sur le Qi Gong.

J’ai donc pris la brochure qui recense toutes les associations, je vais à la lettre « Q » et je trouve UNE référence, ouf l’honneur est sauf 🙂 .

Par curiosité, je vais voir à « S » pour Sophrologie, je trouve cinq références! Les arts énergétiques chinois existent depuis plus longtemps que la sophro si je ne m’abuse…

Allez, on continue, direction la lettre « Y », pas moins de dix associations de Yoga référencées!!!

Bon OK, ma commune n’est peut-être pas une référence mais 10 fois plus quand même…, faites l’exercice chez vous et puis vous me direz.

Je ne remets pas en cause les efforts et les initiatives des fédérations pour populariser le Qi Gong (journée nationale du Qi Gong, examen fédéral…) sans compter les initiatives personnelles (organisation de voyage en Chine, faire venir des maîtres chinois…). Je les en remercie, c’est grâce à eux que j’ai pu connaitre l’existence du Qi Gong. Malgré ça, je pense qu’il faut mettre un petit coup d’accélérateur.

C’est facile de dire ça, voir même prétentieux, surtout quand, comme moi, on ne fait partie d’aucunes fédérations de Qi Gong ni de Médecine Chinoise, c’est un choix que j’assume depuis des années…

Mais une de ces raisons, c’est que le Qi Gong, tout comme le Yoga, n’est pas un sport et n’a donc rien à voir avec la « Fédération Sport Pour Tous ».

Ça n’engage que moi mais je trouve que c’est du « Kidnapping ».

Tout comme les Kinés ont kidnappé le TuiNa en nous « l’interdisant ». Cette pratique existait des siècles avant la kinésithérapie ! Heureusement que les kinés ne pensent pas tous comme ça…

Pareil, pour l’Acupuncture « kidnappée » par la Médecine…

La Pharmacopée réduite à des compléments alimentaires…!!!!

En plus, comment voulez-vous qu’on s’en sorte, si même en interne on kidnappe le nom des pratiques chinoises (voir mon post sur le Wai Qi Liao Fa – ici) ?

 

Un problème de légitimité

Il existe plusieurs fédérations, si nous ne sommes pas capable de parler d’une seule voix comment voulez qu’on nous écoute ?

Quelle fédération ou organisation est plus légitime qu’une autre ?

La légitimité parlons-en.

Cette semaine, j’ai posé une question, via les réseaux sociaux, à une personne qui pour moi fait partie des références francophones de la Médecine Chinoise. Il m’a répondu :

« T’es qui ? » dans le sens «de quel droit ? Quelle est ta légitimité ? »

C’était sur un malentendu, mais il avait raison de poser la question.

La réponse est :

« Je n’ai AUCUNE légitimité » à part sur mon blog où je dis ce que je veux 😛

J’ai la reconnaissance de mes pairs, de mes patients et de mes élèves, ce qui suffit largement à mon égo  🙂

Après, il ne faut pas se voiler la face.  Si on prend n’importe quel chinois de 70 ans en bonne santé, avec si possible une barbe blanche et qui ne parle pas un mot de français ou d’anglais. Vous lui mettez une jolie tenue traditionnelle en soie, vous lui donnez une aiguille d’acupuncture.

Il pourra se pointer devant un parterre de spécialistes, lever l’aiguille bien haut et déclarer :

« Je traite tous les patients avec un seul point et une seule aiguille. »

Vous y ajouter un pseudo-disciple francophone qui traduit cette phrase et le tour est joué.

Si on lui pose des questions, il pourra rester vague et mystérieux en disant que c’est une technique « secrète » transmise de génération en génération.

Ce chinois sans aucune compétence aura, aux yeux du plus grand nombre, plus de légitimité que n’importe quel occidental avec 30 ans de pratique derrière lui.

Bien sûr que certains d’entre vous se méfieront mais ils seront loin d’être majoritaires. Et c’est normal, même les chinois se laisseraient duper !

Tout ça est très subjectif mais c’est la réalité.

Ceci étant dit, je me considère plus légitime que ce chinois de 70 ans et moins que l’occidental avec ses 30 ans de pratique  🙂

Je peux donc proposer quelques pistes pour populariser un peu plus le Qi Gong.

 

Quelques pistes pour rendre au Qi Gong ses lettres de noblesse.

On peut par exemple :

  • Donner des cours mais on est limité géographiquement, à moins de faire comme certains qui utilisent Skype, WeChat, Youtube Live, Facbook Live…
  • Ecrire des bouquins
  • Faire des DVD

Dans tous ces exemples, on s’adresse à des personnes qui ont déjà été informées de l’existence du Qi Gong et qui souhaitent en savoir plus.

« Il faut donc agir en amont »

Pour donner envie aux gens d’en savoir plus, il faut les informer.

Si on leur explique qu’il existe une pratique qui:

  • a fait ses preuves en traversant les siècles (sinon elle aurait disparue)
  • peut les aider à se sentir mieux dans leur corps et dans leur « tête »
  • peut prévenir les maladies
  • peut les aider à se rétablir plus rapidement si la maladie s’est installée

Présenter comme ça, c’est susceptible d’intéresser du monde, non ?

Mais les gens ne viendront pas chercher cette information, c’est à nous de leur fournir.

Et quel est le moyen de faire passer ce message à un maximum de personnes en un minimum de temps : INTERNET !

Comment ?

  • les réseaux sociaux
  • un site internet ou un blog
  • une chaîne YouTube

Les réseaux sociaux :

  • Facebook, je m’y suis vraiment mis que très récemment, à la création de ce blog. Pour vous dire, je ne savais même pas comment publier un article, j’ai dû appeler mon frère pour qu’il m’explique qu’il suffisait de faire un copier/coller du lien de mon blog sur ma page Facebook!

 

 

Pourtant je me débrouille bien en informatique, ce qui nous amène au second point.

Un site internet ou un blog :

  • Un site OK mais à moins de vouloir vendre quelque chose ou traiter de l’actualité, personne ne viendra s’informer si on ne l’y invite pas.
  • Il reste le blog. Pour ça il faut être endurant et rester motivé, rares sont les blogs qui durent dans le temps.
  • Si je prends mon blog par exemple, certaines personnes sont tombées dessus « par hasard » parce qu’elles cherchaient quelque chose qui n’avait rien à voir avec le Qi Gong. Après avoir échangé avec elles, elles vont tester un cours près de chez elles en y emmenant des amis.
  • Malgré l’extrême jeunesse de mon blog, je me suis aperçu que bloggeur c’est très chronophage. Il faut bien gérer son temps, entre répondre aux mails, à Facebook, rédiger des articles, gérer sa vie personnelle et sa vie pro, on est vite déborder et si ça peut faire avancer les choses, ça peut valoir le coup.

 

Une chaîne YouTube

  • YouTube est la deuxième plateforme de recherche après Google (qui en est aussi propriétaire).
  • Les gens consomment de plus en plus de vidéos et s’éloignent de la télévision, quelles que soient leur tranche d’âge ou leurs catégories sociales.
  • Il existe des milliers de chaînes, il y en a beaucoup sur le Yoga et qui sont très suivies. Il n’y en a pas assez sur le Qi Gong.
  • Pour ma part, j’ai créé une chaîne et j’ai passé des heures à mettre sur le papier son contenu mais ça nécessite beaucoup de temps à mettre en place. En puis, il faut que ça intéresse. Pour l’instant, elle reste en « mode projet ».
  • Je pense qu’il faut autant de chaînes que de publics, on ne peut pas s’adresser à un jeune public comme on s’adresserait à des personnes plus âgées. Il faudrait par exemple, que ce soit de jeunes youtubeurs et youtubeuses qui s’adressent au plus jeunes. Ils devraient y avoir plusieurs thématiques sur le Qi Gong et plus généralement sur le Yang Sheng (je reviendrai plus en détail sur cette notion dans d’autres articles).

 

Il faut toucher un public plus jeune :

J’ai dit plus haut, qu’il fallait agir en amont.

Certains vont très en amont jusque dans les crèches !

C’est le cas de François Fournier qui a réussi à introduire le Qi Gong dans une dizaine de crèches.

Je vous invite à visionner cette vidéo – ici

Si tous les petits bouts de choux intègrent ce genre de pratique très tôt, elle va leur sembler naturelle. En plus, ça va se répercuter sur les parents qui pourront constater les changements sur leurs enfants. Ils iront peut-être essayer un cours de Qi Gong.

Il reste quand même la question de la formation, tout le monde ne peut pas proposer ce genre d’intervention avec des petits.

La formation est primordiale pour intégrer les structures, en allant des crèches jusqu’aux maisons de retraite en passant par les écoles et les collèges.

Je me souviens qu’en CM1, nous avions régulièrement une personne externe à l’école qui nous proposait des séances de relaxation avec des exercices de respirations et des positions au sol et debout. Nous étions tous très réceptifs et moins perturbants pour le plus grand bonheur de notre institutrice  🙂

Il existe encore plusieurs pistes et je sais que les fédérations y travaillent mais la plus efficace reste le bouche à oreille et les actions locales qui sont faites par les enseignants pour faire connaitre cette pratique.

 

Je souhaitais terminer cet article avec un événement à venir. Je vous ai dit que je faisais partie d’aucunes fédérations de Médecine Chinoise pour plusieurs raisons, mais j’ai toujours suivi leurs activités.

Ici, je tenais à soutenir une de leurs initiatives, qui pour moi, est la plus concrète depuis la création d’un diplôme commun pour aider à la reconnaissance de la Médecine Chinoise.

Il s’agit de la première édition des « Assises Nationales des Médecines Conventionnelle et Chinoise ». Elles se dérouleront à Lyon du 20 au 22 octobre 2017 – ici

 

 

Les intervenants sont de qualités et passionnés dans leur domaine respectif (oncologie, TuiNa…).

Je voulais y participer le samedi pour vous faire un retour à chaud.

Mais je serai en formation pendant cette période. J’avais mis beaucoup d’énergie et de temps pour trouver un créneau qui mette d’accord un maximum de personnes pour la venue de mon professeur chinois.

Pour ceux qui, comme moi sont encore un peu sceptique, je pense qu’il faut être solidaire de cette action et je vous transmets le message de Morgane Hanechi, la présidente. C’est une réponse récupérée sur les réseaux sociaux :

Bonjour à tous,
Nous avons bien entendu que :
– certains d’entre vous étaient freinés par le prix des entrées aux assises.
– il vous semblait important de donner votre avis et particulièrement aux tables rondes : usagers, étudiants, formateurs, praticiens…
– les délais d’inscriptions limités au 20 septembre vous semblaient trop justes.

Ainsi, la DIRMéCh vous informe qu’il nous parait essentiel que le prix ne soit pas un frein et nous souhaitons absolument vous donner la possibilité de vous exprimer aux tables rondes pour venir défendre VOTRE AVENIR.

Praticiens de MTC, vous pourrez choisir selon les 2 formules suivantes :
1° soit une journée, celle des tables rondes : le samedi, au tarif de 90 € la journée (sans frais de bouches). Ainsi, une seule journée vous économisera les frais d’hébergement. Vous pourrez donc manifester vos attentes lors de cette journée.

2° soit les 3 jours, au tarif de 180 € (sans frais de bouches) au lieu de 290 €.

Nous avons rallongé les délais d’inscription passés du 20 septembre au 5 octobre.
http://www.assises.dirmech.org/

Nous vous rappelons qu’il n’y aura pas d’autres assises.
Ces assises sont la seule et unique possibilité qui vous est offerte pour participer à la rédaction de la proposition de loi. A tous ceux qui attendent l’année prochaine pour se manifester et donner leur avis. ATTENTION : il sera trop tard.

A ceux qui estiment que, puisque cela fait 30 ans que rien n’a bougé autour de la reconnaissance de la Médecine Chinoise, et qu’il n’y a aucune raison que cela change maintenant.
C’est FAUX !
Sachez que JAMAIS nous ne sommes allés aussi loin dans la reconnaissance. Aujourd’hui ce sont les parlementaires qui souhaitent cette reconnaissance par les professionnels !

A ceux qui estiment que de toute façon, tout sera décidé sans eux. C’est une erreur ! C’est l’occasion UNIQUE de participer à votre AVENIR !

A ceux qui estiment que de toute façon, cela ne changera rien (loi ou pas), c’est une erreur ! Une fois la loi passée, nous ne pourrons plus revenir en arrière. C’est donc MAINTENANT !!

Ces assises sont l’occasion unique de rencontrer la médecine conventionnelle, les parlementaires en charge du dossier, et surtout de bien se recentrer sur un seul objectif : le bien-être du patient !
Merci à tous pour vos soutiens, vos efforts.

VOUS avez BESOIN de VOUS !

Cordialement
Morgane Hanechi
Présidente.

Voilà, je vous souhaite une excellente journée, après-midi, soirée ou nuit en fonction de l’heure où vous lirez cet article 🙂

Si vous souhaitez être au courant des prochains articles vous pouvez vous inscrire – ici

Bonne énergie !

Fatah

 

No Comments

Laisser un commentaire

5b47829300c5c27eb50ef69180619ce60