LES BOULES DE SANTE ET LA MEDECINE CHINOISE

LES BOULES DE SANTE ET LA MEDECINE CHINOISE

En avril 1984, le président américain, Ronald Reagan et son épouse, en visite officielle en Chine, reçoivent chacun un drôle de petit cadeau.

Une paire de boules en métal qui font du bruit quand on les agite. J’avoue ça fait bizarre d’écrire cette phrase 😄

L’ancien acteur de film western, devenu président de la première puissance mondiale, déclare :

« Nous devons prendre le temps de pratiquer ce sport. »

 

A quoi correspondent ces boules ?

Nous les connaissons sous le nom de boules chinoises, boules de santé, balles d’harmonie ou encore boules de Qi Gong.

En Chine, on les appelle boules de Bao Ding «保定健身球» Bao Ding Jian Shen Qiu.

Bao Ding (保定 ; pinyin : Bǎodìng) étant le nom de la ville d’origine de ces boules dans la province de Hebei.

A l’origine, il s’agissait de boules en pierre pleines et les premières traces remonteraient à l’époque des Song, il y a 800 ans. Elles servaient de récompenses.

C’est à l’époque des Ming, il y a 500 ans, que ces boules ont été produites en fer pour les membres de la royauté et des dignitaires.

Il existe aussi des boules en bois.

Au cours des siècles c’est boules ont évolué en acier inoxydable avec des lames de fer à l’intérieure pour produire des sons Yin et Yang.

Dès lors la production de ces boules n’a cessé à Bao Ding, jusqu’en 1937, quand les japonais s’emparèrent de la ville, obligeant l’arrêt de l’usine de production.

La production n’a pu reprendre qu’en 1955 pour de nouveau s’arrêter en 1966 lors de la révolution culturelle.

Et ce n’est qu’en 1981, qu’en Chine on reprend enfin la production de ces fameuses boules. On utilise désormais du fer inoxydable.

L’année d’après, les boules de santé chinoises sont mises à l’honneur dans la presse américaine et hongkongaise pour leurs vertus sur la Santé.

Quelques mois après le petit cadeau au chef d’état américain, une association chinoise a été mise en place pour étudier et mettre en lumière les exercices traditionnels faits avec ces boules.

Et en 1985, la première compétition de boules chinoises s’est déroulée à Bao Ding.

Et depuis d’autres compétions sont organisées un peu partout en Chine.

Ces boules restent un trésor de la ville de Bao Ding. Ils en sont très fiers.

 

Pour toutes les personnes, qui comme moi, ont toujours voulu savoir ce qui se cachait dans ces boules, voilà pour vous :

 

Il existe différentes tailles de boule.

Les exercices les plus pratiqués se font avec des boules de 4 à 5 cm.

Il existent plusieurs façon de travailler avec ces boules. La plus répandue est d’utiliser deux boules et de les faire tourner dans une main sans qu’elles se touchent.

D’abord dans un sens puis dans l’autre et on change de main.  Puis une fois qu’on a pris l’habitude, on peut passer à trois voir quatre boules dans une main.

 

 

Quel est le rapport avec la médecine chinoise ?

Je pratique rarement l’acupuncture, malgré ça j’ai appris et je continue à apprendre diverses « formes d’acupuncture ». L’une d’elle est l’acupuncture sur la main.

Il n’y a pas que l’acupuncture avec des aiguilles « physiques »; en Qi Gong Médical on utilise des aiguilles « invisibles ».

L’acupuncture sur la main fait partie des formes d’acupuncture qu’on peut qualifier d’holographique.

Selon la théorie holographique, une partie du corps peut contenir des informations sur l’état des systèmes biologiques et énergétiques du corps tels que:

  • les organes
  • les viscères
  • le Sang
  • le Qi
  • les liquides organiques

Parmi ces parties contenant ces correspondances, on trouve :

  • le visage
  • l’oreille
  • le nez
  • la langue
  • l’œil
  • l’abdomen
  • la joue
  • le pied
  • la main

Les représentations de ces systèmes sur ces parties sont appelées « points » ou « zones ».

Plusieurs méthodes de soins utilisent ces zones « holographiques » :

  • la réflexologie
  • l’auriculothérapie
  • l’iridologie
  • l’acupuncture

Si je reprends l’exemple de l’acupuncture de la main, j’ai pu travailler sur plusieurs planches différentes.

Une théorie se base sur la représentation des cinq mouvements sur la paume de la main.

Une autre reprend certaines cartes de réflexologie, il en existe différentes selon leurs origines :

  • taoïste
  • bouddhiste
  • coréenne
  • japonaise

 

Bref, il y en a beaucoup. Il y a même une méthode basée sur la représentation des zones du corps sur le second métacarpe.

 

Sur la paume de la main, on retrouve les méridiens du Poumon, de Xin Bao et du Cœur et leurs points Shu antiques.

 

La main est aussi utilisée pour faire un diagnostic et un traitement.

On peut trouver des mentions de diagnostic des mains, appelé Shu Zhen, sous la dynastie Sui (581—618) dans les écrits du médecin chinois, Chao Yuan Fang. Il est l’auteur du traité général sur l’origine des symptômes de diverses maladies.

Je voulais insister aussi sur les mûdras taoïstes (Shoujue) et bouddhistes (Shouyin) et sur la chiromancie chinoise et coréenne pour donner plus de précisions sur ce qu’on « peut » faire avec une main, mais je pense qu’il est préférable de détailler ces sujets à part.

Vous l’aurez donc compris:

Les exercices avec les boules de santé permettent de travailler sur toutes les zones de la main et donc de stimuler les systèmes énergétiques et biologiques.

Les six effets du travail des boules de santé sur l’organisme.

  • Travail sur les muscles et les tendons de la main qui entraîne une augmentation du métabolisme des tissus de la main en évacuant les résidus métaboliques.
  • Faire circuler le Sang, le Qi et les Liquides Organiques dans le corps.
  • Les mouvements musculaires de proche en proche permet, via des micromouvements, de prolonger la circulation jusqu’aux pieds.
    • Main -> avant-bras -> nuque -> colonne vertébrale -> jambe -> orteils
  • Ce travail a un effet «décontractant » et « calmant ».
  • Il agit également sur l’augmentation de l’activité cérébrale
    • Le travail avec la main gauche agit sur l’hémisphère droit.
    • La main droite sur hémisphère gauche
  • Les sons Yin et Yang stimulent les nerfs auditifs agissant ainsi :
    • Sur l’équilibre
    • Sur les fonctions végétatives
    • En décontractant les tissus profonds (organes internes)

Vous pouvez visionner ce reportage en chinois sous-titré en anglais, il y a aussi un passage avec les explications d’un médecin chinois sur les effets bénéfiques des boules de santé.

La suite de la vidéo peut être intéressante pour les personnes qui ne connaissent pas la médecine chinoise, on y voit plusieurs facettes de cette médecine (marteau fleurs de pruniers…).

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui.

Si vous souhaitez être au courant des prochains articles vous pouvez vous inscrire – ici

Bonne énergie !

Fatah

Laisser un commentaire

Fermer le menu