Fa Qi Liao Fa, Fa Gong, Qi Gong Liao Fa ou encore Wai Qi Liao Fa, les pays anglo-saxons parlent de « Medical Qi Gong ». Toutes ces expressions sont utilisées pour nommer la pratique de soin par émission de Qi.

En France ces expressions sont quasi-inconnues, nous devrions logiquement parler de Qi Gong Médical. En France, si on n’est pas médecin c’est compliqué d’utiliser le mot « médical »… Ceci est un notre débat.

La suite est une présentation de cette pratique.

A quoi ça sert ?

Le Wai Qi Liao Fa a trois fonctions principales:

  • Éliminer les facteurs pathogènes :
    • internes (accumulation d’émotions excessives comme la Colère ou le Chagrin)
    • externes (Froid, Chaleur, Humidité… venant de l’environnement extérieur).
  • Rétablir le déficit ou l’excès de Qi dans les organes et les méridiens.
  • Réguler et équilibrer les énergies Yin et Yang pour harmoniser l’état du patient.

 Dans quels cas ?

Les indications:

  • Les maladies chroniques
  • Les maladies fonctionnelles, convalescentes
  • Certains cas d’urgence (syncope, infarctus) en attendant les secours par exemple

Les contre-indications ou déconseillés:

  • Fièvres importantes, infections importantes
  • Maladie épidémique aiguë

Comment ?

Il existe deux sortes de thérapies en Qi Gong Médical :

  • L’émission de Qi externe (Fa Gong), le thérapeute projette son Qi sur une zone du corps du patient (point d’acupuncture, méridien, zone cutanée, organes…)
Maître Zhu
  • Et la prescription d’exercices que devra pratiquer le patient.

Wai Qi Liao Fa, qu’est ce ça veut dire ?

En chinois Wai Qi Liao Fa (Wài Qì Liáo Fǎ) s’écrit :

  • Wai 外 : externe
  • Qi 氣 : souffle, energie
  • Liao 療: thérapeutique
  • Fa 法: méthode

On pourrait le traduire par « Méthode de traitement par émission de Qi ».

Une des techniques utilisée  en Qi Gong Médical est Fa Gong  法功 :

  • Fa 法: émettre
  • Gong  功: technique / travail

En Chine, le praticien de cette méthode est appelé Qì Gōng Wài Qì Liáo Fǎ Yīzhě  气功外气疗法医者 ici

Yīzhě 医者  signifie « guérisseur ».

Pour pouvoir utiliser cette méthode, le praticien doit d’abord renforcer sa propre énergie. Après avoir appris à accumuler et faire circuler le Qi, il peut apprendre à émettre le Qi à travers un point d’acupuncture (Lao Gong, Yin Tang…) ou une partie du corps (les doigts, les yeux…).

Pour accumuler le Qi dans son corps et plus particulièrement dans son Dan Tian, le praticien utilise le Qi Gong et particulièrement les Qi Gong statiques comme Zhan Zhuang (posture de l’arbre) :

D’autres Qi Gong ont été spécifiquement créés pour renforcer le Qi des praticiens, comme la fait maître Dong Miaocheng.

 Quelques techniques pour émettre le Qi:

  • Transmission par les mains et les doigts

  • Transmission par les yeux et Yin Tang

 

Quelles sont les méthodes utilisées :

  • Tui: Pousser verticalement (haut en bas pour le patient)
  • La : Tirer (avec la gueule du dragon ou les griffes)
  • Xuan: Tourner en vrillant légèrement
  • Chan: « balle par balle », vibrations
  • Yin: Diriger, conduire (main à plat qui passe sur le corps)
  • Ding: Fixer (par exemple sur le DT, sur le Bai Hui)

Différentes formes peuvent données à l’énergie par le praticien,  il est possible de les combiner:

  • En lignes (pousser, tirer, fixer) pour tonifier, disperser. Peut être associé à la respiration
  • En points (pour disperser le qi pervers)
  • En spirales (pour faire rentrer en profondeur)

 

Quels sont les principes de traitement:

  • Tonifier :
    • En suivant les méridiens
    • Points par points
    • De l’extrémité des membres jusqu’aux organes
  •  Disperser
    • En suivant les méridiens (sens inverse)
    • Points par points (sens inverse)
    • Des organes jusqu’aux extrémités des membres
  • Harmoniser
  • Faire circuler
  • Agir en profondeur en utilisant la spirale ou les balles
  • Accumuler
  • Dissoudre

 

La prescription d’exercices

Le praticien peut également prescrire des exercices de Qi Gong à son patient. Certain ne prescrivent que des exercices et des auto-massages sans avoir à traiter leur patient en Wai Qi.

Le Qi gong des six sons thérapeutiques 六字訣 peut-être un bon exemple de prescription. Le praticien isole un ou plusieurs enchaînements en fonction de son diagnostic.

Prenons l’exemple son du Foie Xu (SHU). Ce son est utilisé en cas de vertiges, d’étourdissements lié à la montée du Qi du Foie, d’hépatite aiguë ou chronique, d’anorexie, de dyspepsie et de façon plus générale chez les personnes colériques et hyper tendues.

Debout (en position WU JI) :

A L’INSPIRE: Monter les bras sur les côtés paumes dirigées vers la Terre.

A L’EXPIRE: Descendre les bras le long de l’axe médian jusqu’à ce que les mains se posent sur le Dan Tian.

A L’INSPIRE: Imaginer un Qi vert et pur venant de la Terre. Faire pénétrer ce Qi vert dans le Foie en monter les mains et la pensée à l’interne des jambes jusqu’au Foie.

A L’EXPIRE: Prononcer le son XU (SHOU) en faisant descendre le Qi pervers (Xie Qi) rouge à l’externe jusqu’aux orteils. Pousser les mains vers la Terre, paumes dirigées vers la Terre.

Voilà pour ce qui est de cette pratique.

Fatah

Fermer le menu