La médecine chinoise

La Médecine Chinoise a plusieurs millénaires d’existence, certains parlent d’une origine datant de 4000 ans mais on s’accorde aujourd’hui sur 2500 ans environ.

Quoi qu’il en soit, la Médecine Chinoise a développé et continue de développer, un ensemble de méthodes thérapeutiques couvrant l’ensemble des dysfonctionnements énergétiques du corps humain.

En France, quand on parle de Médecine Chinoise, on pense principalement à l’Acupuncture, traitement consistant à rétablir une circulation harmonieuse du Qi par l’insertion et différentes méthodes de manipulation d’aiguilles (tonification, dispersion, harmonisation).
Les aiguilles sont insérées dans des points précis situés sur le corps et faisant communiquer la surface et la profondeur de l’organisme.

Person-Having-Acupunture-Therapy-on-Their-Back

Mais en Chine, c’est la Pharmacopée qui est la plus importante et la plus largement utilisée, il s’agit de formule regroupant plusieurs substances qui peuvent être d’origines végétales, animales ou minérales.

pharma

Parmi ces méthodes, nous avons aussi le Tui Na, qui signifie pousser (TUI – 推) et saisir (NA – 拿), ce sont des techniques de massages et de manipulations ostéo-articulaires.

tuina

D’autres méthodes peuvent être couplées au TuiNa et à l’Acupuncture :

  • la moxibustion, technique de stimulation par la chaleur de point d’acupuncture ou de zone du corps avec moxa (composition à base d’armoise séchée).

moxa

  • les ventouses, habituellement utilisées pour chasser du corps des facteurs pathogènes externes comme le Froid, le Vent, l’Humidité et la Chaleur ainsi que pour améliorer et accélérer la circulation sanguine.

ventouse

La diététique chinoise est un des autres grands domaines de la médecine chinoise, son premier objectif est d’entretenir la santé à partir des principes de base de la Médecine Chinoise. Le principe étant que tous les aliments possèdent des propriétés qui ont une action sur le corps et qui peuvent être susceptibles d’agir sur la maladie.

dietetique

Ces quatre branches de la Médecine Chinoise que sont la Pharmacopée, l’Acupuncture, le TuiNa et la Diététique, sont étudiés dans les écoles de médecine chinoise et ont fait l’objet de nombreux ouvrages.

 Dans la quasi-totalité des définitions de la Médecine Chinoise que l’ont peut trouver en Occident, nous trouvons une cinquième branche : le Qigong auquel on associe souvent le Taichi Chuan. Le Qigong est un ensemble d’exercices visant aussi bien l’harmonisation corps-esprit que le traitement de divers maux.

Pratiquer régulièrement, il permet de préserver le corps et de ralentir les effets du vieillissement.
Pris comme simple gymnastique, il est très recherché pour lutter contre l’arthrose et les maladies dégénératives.

En Occident, rares sont ceux qui s’opposent au « rattachement » du Qigong à la Médecine Chinoise.

Mon parcours personnel m’a amené à me poser cette question :

«  Le Qigong et en particulier le Qigong Médical (Wai Qi Liao Fa), fait-il partie de la Médecine Chinoise ? »

La réponse à cette question fera l’objet d’un article spécifique qui sera publié sur ce site.

Si vous voulez vous familiarisez avec les notions de médecine chinoise, vous pouvez lire ce livre accessible pour tout public (ou presque)-ici

Si vous souhaitez vous inscrire à ma newsletter c’est ici

Bonne énergie!

Fatah

1 Comment

  • LE QI GONG ET LA MEDECINE EN FRANCE 25 août 2017 at 1 h 26 min

    […] France, le Qi Gong est considéré comme faisant partie de la Médecine Chinoise,  il en serait même un des piliers. Avant d’aller voir du côté de la Chine et de la […]

    Reply

Laisser un commentaire

70f2039eb4140d3b2c7c8acb0c23afabrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr