COCORICO : Bai Hua Rong le produit magique?
chaga et bai hua rong en médecine chinoise

COCORICO : Bai Hua Rong le produit magique?

19 septembre 1991, dans les Alpes italiennes, Erika et Helmut Simon, un couple de randonneur, découvre le corps d’un alpiniste victime d’un accident et qui serait mort de froid.

Mais l’autopsie a montré qu’il s’agissait d’un meurtre. Le tueur lui tiré dans le dos.

Mais le projectile qui a mis fin à ses jours n’étais une balle d’arme à feu mais une flèche !!!

On n’a jamais pu retrouver son assassin mais grâce à son autopsie, on a découvert que la victime portait l’empreinte génétique de la bactérie Borrelia burgdorferi. Cela fait de lui le premier homme connu à avoir été infecté par le parasite à l’origine de la maladie de Lyme.

Cette autopsie a permis de montré qu’il était « le premier » dans énormément d’autre domaine.

Dont un record absolu, celui d’avoir les plus vieux tatouages du monde sur tout le corps !!!

Comment est-ce possible ?!

Tout simplement parce que ce gars a été tué il y a plus de 5000 ans !!!!!!

Erika et Helmut sont tombés sur une momie, oui j’aime bien les histoires de momie, je vous remettrai le lien à la fin. Cet homme avait été conservé dans un glacier avait fondu, ce qui lui a valu le surnom d’Hibernatus.

Hibernatus est plus connu sous le nom d’Ötzi.

Et là, Il y en a qui se disent:

« on le voit venir, il va nous parler de ces tatouages qui indiqueraient la localisation des points d’acupunctures. »

Et comme on est en Italie et pas en Chine, il y a plus de 5000 ans, c’est encore plus intrigant.

Cela prouverait une chose, comme on l’a encore vu ce week-end en séminaire:

que l’on soit un chasseur-cueillir italien ou maître taoïste chinois, nous sommes tous capable de sentir les points d’acupuncture et les méridiens et de les cartographiés !

Pour ma part, j’évite de prendre comme exemple Ötzi. C’est déjà suffisamment compliqué de faire « accepter » le Qi Gong Médical (travailler sur les points et méridiens à distance), je ne vais pas non plus prendre une théorie qui ne fait pas l’unanimité.

Elle reste néanmoins intéressante. Pour la faire courte; Ötzi aurait eu plusieurs soucis de santé (sciatique, problèmes digestifs…) et ces tatouages seraient situés sur des points d’acupuncture qui seraient utilisés en médecine chinoise dans ce genre de cas.

Voici une partie des points utilisées:

Aujourd’hui ce ne sont pas les tatouages d’Ötzi qui nous intéresse mais pour le contenu de son sac en cuir.

On peut-être sceptique sur l’utilisation des points pour ses problèmes de santé mais on l’est moins sur des produits qu’il avait sur lui quand on l’a trouvé.

Son sac contenait entre autres des champignons, dont un qui est connu depuis les temps anciens pour ses vertus médicales: le Chaga.

De quoi s’agit-il ?

Le chaga est un champignon qui ressemble à du bois brûlé. Il préfère vivre sur le bouleau en tant que parasite. Il appartient à la famille des Hymenochaetaceae.

Son nom latin est Inonotus Obliquus, dans nos contrée il est connu sous le nom de vernaculaire de Polypore oblique, en Chine on parle de Bai Hua Rong 桦茸.

Le bouleau préfère poussé dans les endroit froid, le champignon Chaga parasite se retrouve donc le plus souvent en Russie, Corée, en Europe du Nord et de l’Est. On peut également le trouver dans la partie nord de l’Amérique et dans les montagnes de la Caroline du Nord.

Le champignon Chaga tient son aspect noir de mélanine, un pigment de couleur foncé.

Le nom Chaga vient de la prononciation de son nom russe « чага ».

Il est apprécié principalement pour ses propriétés médicinales.

Le Chaga en médecine chinoise

Bai Hua Rong 白桦茸, surnommé le roi des champignons en Chine, est de nature tiède, de saveur amère et il est non toxique.

Il est utilisé pour prévenir le rhume. Il a une action sur l’hypertension, les néphrites et les hépatites.

Il est souvent utilisé pour les problèmes digestifs:

  • gastrite
  • ulcère duodénal
  • vomissement
  • diarrhée

 

Le Chaga contre le Cancer

En 1951, des recherches russes, ont été menées à l’Institut botanique Komarov, dépendant de l’Académie des Sciences de Russie. Elles ont permis de reconnaître l’efficacité du Chaga sauvage dans le traitement des ulcères gastriques et duodénaux, de la gastrite chronique, de la polypose de l’estomac et de l’intestin et dans dans le traitement du cancer inopérable.

En 1998, une étude polonaise a montré que le Chaga pouvait intervenir contre le développement de tumeurs.

En 2005, une étude coréenne est venue corroborer ses résultats – ici

L’écorce du bouleau contient de la bétuline, un composé utilisé dans le traitement du cancer. Sous cette forme, il ne peut être consommé en toute sécurité par des êtres humains.

C’est ici qu’intervient, le Chaga. Il l’absorbe la bétuline, la transforme sous une forme consommable pour les hommes.

Selon ces études, cette bétuline et l’acide bétulinique ainsi synthétisés, contribueraient à lutter contre le cancer et contre le VIH.
Des études avaient déjà été menées en Russie et en Finlande en 1958. Elles avaient montré que le Chaga pouvait être utilisé contre les cancers de l’Estomac, du sein, de l’utérus et du foie, rien que ça !!!

 

Le Chaga et le psoriasis

Le psoriasis est une maladie de la peau.

En 1973, une étude réalisée à la Clinique de Dermatologie et de Vénérologie à Brest Oblast (en Russie pas en France !)

Cette étude a été menée sur groupe composé de 50 patients atteint de psoriasis, a démontré qu’après un traitement à l’extrait de Chaga :

  • 36 patients ont été complètement guéris
  • 8 ont constaté une nette amélioration de leur état
  • 4 n’ont pas constaté d’amélioration de leur état

C’est pas mal comme statistiques pour un champignon naturel !

Le Chaga et diabète

Une boîte pharmaceutique russe, Komsomlshi, annonce un taux de guérison de 93% 🤔 dans les cas de diabète de type 2 avec de la poudre de chaga mais le Chaga est fortement déconseillé pour le diabète de type 1.

 

Pourquoi cocorico ?

Emeric Sulmont, garde-moniteur du Parc national des Cévennes et ses collègues, faisaient un inventaire écologique dans la partie la plus froide du parc, la région du Bleymard, quand il a découvert le graal: le Chaga en France, dans son  fief, les Cévennes.

Ce ne sont pas Frédéric Lopez et Malik Bentalha, qui auraient remarqué ce petit trésor lors de leur escapade aux Cévennes pour l’émission «  »Nos terres inconnues » sur France 2

Il fallait l’œil, d’Émeric, un passionné de champignon pour reconnaître le fameux champignon. En 2012, une exemplaire avait été trouvé par un mycologue dans la région mais l’arbre avait été coupé.

Celui qu’on nomme le « don des Dieux » chez les sibériens ou encore le « diamant des forêts » chez les japonais, le Chaga est officiellement en France, il était peut-être utilisé pour ses vertus à une époque où l’homme était plus connecté à la Nature qu’à son smartphone !

Encore faut-il le trouver le Chaga !

Bon Qi!

Fatah 🐉

 

 

 

 

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu